12 RAPPORT ANNUEL ARPE 2017 Activités d’exploitation – Québec 2017 2016 Produits Écofrais 16 447 765 $ 14 940 006 $ Intérêts 503 993 466 975 16 951 758 15 406 981 Charges Activités d’exploitation directes Transformation 10 903 777 10 434 468 Collecte 2 321 285 1 721 721 Transport, entreposage et stockage 4 466 610 4 230 137 Audits de l’échantillonnage d’assurance qualité et du recyclage 222 916 194 900 17 914 588 16 581 226 Autres charges Sensibilisation des consommateurs et communications 3 498 304 3 453 897 Administration 2 615 130 2 599 675 Frais imposés par le gouvernement 11 654 (24 262) 6 125 088 6 029 310 24 039 676 22 610 536 Excédent des charges par rapport aux produits (7 087 918) $ (7 203 555) $ Pour l’exercice clos le 31 décembre 2017, avec informations comparatives de 2016 L’année 2017 marquait le cinquième anniversaire de l’ARPE-Québec et c’est avec beaucoup de fierté que nous posons un regard sur le chemin parcouru et sur nos réalisations depuis le lancement du programme en 2012. Approchant maintenant la barre des 100 000 tonnes métriques de produits électroniques en fin de vie utile (PEFVU) récupérées au Québec, nous sommes heureux d’avoir pu accroître les volumes recueillis en 2017 de plus de 3 %, et ce, même avec l’allègement des produits électroniques qui se fait sentir. Les produits étant plus petits et plus légers, une baisse du nombre de tonnes est à prévoir l’an prochain, alors que la quantité d’appareils traités devrait être à la hausse. Année après année, nous avons toujours misé sur une plus grande accessibilité à notre programme et 2017 ne fait pas exception. Avec près de 1 000 points de dépôt officiels, notre réseau a tout le potentiel pour soutenir la croissance tout en surpassant les exigences réglementaires. Par ailleurs, nous avons participé à plus de 130 événements un peu partout au Québec – représentant 689 jours de collecte – en collaboration avec les municipalités et autres organisations. Ce sont autant d’occasions qui permettent à la fois de détourner des milliers de vieux appareils électroniques des sites d’enfouissement et de sensibiliser la population au recyclage responsable des PEFVU. À ce chapitre, notre association avec le vulgarisateur scientifique, Martin Carli, Ph. D., devenu notre porte parole, a certainement contribué au succès de notre campagne publicitaire 2017, tant en français qu’en anglais. En ajoutant sa voix à nos messages, nous avons su maintenir notre excellente notoriété auprès des Québécois. Par du contenu ARPE-Québec informationnel, nous avons pu expliquer le processus de recyclage des PEFVU et illustrer l’importance pour l’environnement de récupérer les précieuses ressources que contiennent les vieux appareils électroniques. Nous avons ainsi voulu encourager la population à participer au programme et mettre en lumière le fait qu’« on a besoin de leurs Serpuariens aujourd’hui pour bâtir le monde de demain! » Sur le plan financier, l’ARPE-Québec a accusé un déficit et a puisé, comme prévu, dans la réserve pour éventualités afin de couvrir ses dépenses d’exploitation en 2017. Nous sommes heureux de pouvoir offrir un programme des plus efficients et des plus efficaces. Nous comptons maintenir la cadence et poursuivre nos démarches visant à encourager les comportements responsables en matière de recyclage. Nous avons confiance qu’au cours des prochaines années, et particulièrement en 2018, les Québécois continueront de répondre à l’appel et de participer aux efforts collectifs pour protéger notre planète. Dominique Levesque Directrice générale, Québec